Mad Jean Max

France / 2017 /3’45
Genre : Programme d’archives
Public : adolescents, adultes
Mots clés : mémoires vives


Réalisation : Ségolène Davin

 

 

C’est le récit des rumeurs qui circulent au sujet d’un homme, Jean-Maxime Verquin, qui avait un trou dans son CV, et ne voulait pas avouer ce qu’il avait fait pendant toutes ces années. Partant de vérités plausibles sur Jean-Maxime, les rumeurs s’enchaînent, et s’emportent, jusqu’à devenir difficile à croire.

Le film et sa narration sont construits sur la base d’images d’archives de la famille Verquin (qui existe vraiment !), et la vraie biographie de l’un des membres de la famille, qui avait eu de multiples métiers au cours de sa vie. A partir de ce point de départ bien réel, la magie du cinéma est convoquée pour nous emmener ailleurs…

Une production ARCHIPOP, 2017, avec le soutien du Ministère de la Culture (Drac Hauts de France ) et du Conseil régional Hauts de France.

Dans la même collection: Le manuel du filmeur.

Dans la série Images de la mémoire : Mer belle à peu agitée, Guerre, après-guerre(s), Arrêt demandé, On n’arrête pas le progrès!, Tunnel 1897, A propos de Cannes.


Impression